Recherche urgente

demande d’hébergement

placement maison de retraiteService gratuit de conseil et orientation en maison de retraite, fort d’une expérience de 10 ans 3evie vous aide à trouver une place d’hébergement dans une maison de retraite adaptée à vos ressources et vos besoins.

Bien choisir sa maison de retraite

Que ce soit pour soi ou pour un parent, choisir une maison de retraite est une démarche qu’il est primordial de bien préparer. En effet, selon la nature de l’établissement choisi – conventionné ou non – les aides financières auxquelles les personnes âgées peuvent prétendre ne sont pas les mêmes (voire inexistantes pour les structures commerciales).

Pour trouver la maison de retraite le plus adaptée à votre situation, voici les principaux points à définir :

 

Zone géographique

Le premier critère de recherche est évidemment géographique.

 

Autonomie de la personne âgée

Le dégré de dépendance vous donnera une premiere indication sur le type d'établissement que vous devez rechercher, notamment si vous devez choisir une résidence médicalisée ou non.

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources) permet d’évaluer le degré de perte d’autonomie dans l’accomplissement des actes quotidiens et de regrouper les personnes âgées en 6 groupes iso-ressources, les GIR, selon leur.degré de dépendance physique et psychique (du GIR 1, dépendance totale au GIR 6, personne autonome)

Selon le degré de dépendance, vous pourrez faire une pré-selection des établissements, tous n'étant pas habilités à acceuillir des personnes âgées plus ou moins dépendantes.

Enfin, lr niveau de dépendance évalué par cette grille sert notamment de référence pour l’obtention de l’APA (aide personnalisée à l’autonomie) auprès du conseil général de votre département.

 

Types de résidence

En fonction du dégré de dépendance de la personne âgée, vous pouvez encore choisir entre différents types d'établissements, notamment entre les établissements médicalisés ou non.

 

  • Etablissements non médicalisés (pour personnes autonomes)

EHPA :

établissement d’hébergement pour personnes âgées, ces établissements permettent d'accueillir de nombreuses personnes âgées valides ou ne nécissitant qu'une assistance médicale légère et ponctuelle.

MAPA et MARPA :

maison d'accueil (rurale) pour personnes agées, établissement destiné aux personnes âgées en perte d'autonomie qui ne peuvent plus rester seules chez elles mais qui ne nécessitent pas de prise en charge médicale.

Foyer-logement :

établissement médico-social (souvent publiques ou associatifs) accueillant des personnes âgées autonomes ou semi-valide vivant dans un appartement indépendant avec cuisine et salle de bains, mais qui bénéficient d'équipements et de services en commun.

Résidence avec services :

à l'instar des foyers-logements, une résidence services est un regroupement de logements privatifs pour personnes âgées autonomes, ne souhaitant plus vivre seules ou isolées, et qui bénéficient d'équipements et services collectifs.

 

  • Etablissements médicalisés (pour personnes dépendantes)

CANTOU :

centre d’activités naturelles tirées d’occupations utiles, cette petite unité est spécialisée dans l'accueil des personnes âgées souffrant de troubles du comportement, désorientées ou atteintes de maladie d’Alzheimer.

EHPAD :

établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, spécialement adaptés pour accueillir des personnes qui ne sont plus autonomes physiquement ou intellectuellement.

MAPAD :

maison d’accueil pour personnes âgées dépendantes, structures s’adressent en priorité aux personnes âgées ayant besoin de l’assistance permanente d’un personnel spécialisé pour les accompagner dans les gestes de la vie quotidienne.

UPPD :

unité protégée pour personnes désorientées, petite unité de vie autonome pour les personnes souffrant de désorientation dans les établissements accueillant des personnes âgées dépendantes.

USLD  :

unité de soins longue durée accueillent des personnes qui ont perdu leur autonomie et dont l’état nécessite une aide constante en matière de soins et pour les gestes de la vie quotidienne ainsi qu’une surveillance médicale constante.

 

Budget et aides disponibles

Selon les ressources du résident, ou vos propres ressources, et en fonction du degré de dépendance de la personne âgée, le coût d'une maison de retraite peut varier et certaines aides ou allocations sont disponibles.

 

  • Les tarifs en maison de retraite

La tarification est généralement divisée en trois différents forfaits pour les maisons de retraite conventionnées (en dehors des suppléments).

Le forfait hébergement :

qui concerne les frais dits d'hôtellerie (hébergement, restauration, etc.) et ouvre droit, selon  ressources, à l'aide personnalisée au logement (APL), ou à l'aide sociale à l'hébergement pour personne âgée (ASH).

Le forfait soins :

qui englobe l'ensemble des frais médicaux ou paramédicaux essentiels, lesquels sont couverts à 100% par la caisse d'Assurance Maladie.

Le forfait dépendance :

qui recouvre l'assistance physique ou materielle dans l'accompagnement au quotidien de la personne âgée dépendante, dépense qui peut être tout ou partie couverte par l'allocation personnalisée d'autonomie (APA).

 

  • Les aides

Aide sociale à l'hébergement pour personnes âgées :

pour les personnes âgées dont les ressources ne permettent pas de couvrir les frais d'hébergement au sein d'un établissement spécialisé. L'ASH ne représente pas une indemnisation, mais une avance que le Conseil Général est en droit de récupérer sous certaines conditions.

Aide personnalisée au logement :

peut être demandée aurpès de la Caisse d’Allocations Familiales, sous reservces de ressources insuffisantes, pour financer en partie l'hébergement en maison de retraite d'une personne âgée.

Allocation personnalisée d'autonomie :

destinée à couvrir tout ou partie des frais engendrés par l'aide humaine et matérielle nécessaires pour accomplir les actes essentiels du quotidien, selon le degré de dépendance évalué avec la grille AGGIR.

Réductions d'impôts :

les établissements distinguant 3 types de frais (hébergement, soins et dépendance), seuls ceux liés à la dépendance permettent une réduction d’impôts, après déduction des sommes versées au titre de l'APA (aide personnalisée d’autonomie) au cours de l'année fiscale.

 

Pour de plus amples informations :